Votre panier est vide  Votre compte

Où je vous raconte deux anecdotes d'un spectateur : " Les cornards" et " L'infirmière".

Le verre de l'amitié que nous offrons après les spectacles est une belle occasion de pouvoir obtenir quelques témoignages de personnes qui ont eu l'occasion de rencontre Jean Ferrat, ou des souvenirs à partager, parfois drôles, parfois très émouvant. Ce fut le cas, ce jour là avec ce monsieur : 

-J'ai 2 ans de moins que Jean Ferrat. Je l'ai rencontré : en 1951 !

-Super, lui dis-je ! Mais, il ne chantait pas encore. C'était encore Jean Tenenbaum ?

-En fait, nous étions dans un bistrot à Paris avec un ami et nos deux chéries. Deux gars sont arrivés. Nous ont parlé et ...ils se sont tiré avec les 2 filles ! Je les ai reconnu, des années après : c'était Jean Ferrat et Robert Hossein !

- Génial !

Je ne me suis pas tout de suite rendu compte que ce que je trouvai "Génial" avait moins du l'être, à l'époque, pour nos deux cornards...

 

Dans une toute autre discussion, ce même monsieur me racontait qu'en 1993 il s'était fait opérer de la cataracte. Très satisfait de sa relation avec les infirmières, "deux jolies femmes, une un peu "surfaite" et une autre... "noire".

"Vraiment toutes les deux très gentilles ! Alors au moment de partir, je leur ai demandé si je pouvais leur faire la bise. Alors que je la serrai dans mes bras pour la remercier, la jeune "noire" s'est mise a pleurer".

Je lui ai dit :

"Mais quand même, il ne faut pas pleurer comme  ça ! Je veux simplement vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi!"

Et le jeune femme "de couleur" lui dit dans un sanglot :

-Vous savez, monsieur, la semaine dernière, à votre place, il y avait une dame. En raison de ma couleur elle a refusé que je la touche...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !